Chapitre I: La collision des possibles

Quoi : Chanter en chœur les Futurs Possibles

Qui : jeunes collégiens et lycéens de Rhône-Alpes

Où : au théâtre de l’IGA, Univers où tout est Possible

Quand : Jeudi 23 mai 2017

 

Toutes les citations proviennent de témoignages et autres retours réels. Rien n’est inventé, juste romancé.

LA COLLISIONS DES POSSIBLES

La veille du grand jour, organisateurs et bénévoles étaient les protagonistes de l’agitation à l’Institut de Géographie de Grenoble (IGA). Le hall d’entrée ne restait pas en l’état, ils avaient carte blanche pour mettre en scène les lieux et effectuer toutes les modifications nécessaires. Il fut délicieux de faire régner l’ordre sur le chaos positif que le projet Le Climat C’est Chez Moi avait fait naître. Les expositions des divers bureaux d’études participants faisaient office d’élégantes innovations. Après un jour de tumulte, une Institut sans dessus dessous laissa finalement place à un théâtre qui allait lever son voile sur les véritables héros de la journée: les consultants d’Alternative 2050.

Le jour mémorable vint enfin.

Le jeudi 23 mai 2017, un beau printemps éclatait autour de 80 lycéens et collégiens et 20 enseignants rhônalpins, originaires de multiples planètes imaginatives et créatives. Le temps était venu de mettre sous silence les réflexions parcellaires inhérentes à chacun de ces astres, à chacun de ces établissements scolaires. Ils sont venus se rencontrer afin de conjuguer en chœur l’énergie consacrée une année durant à la recherche de solutions innovantes pour contrer le changement climatique à l’horizon 2050. Que ressent-on au franchissement du seuil de l’IGA, Univers de la collision des Futurs Possibles, après une ambitieuse année de labeur à la fragrance forte et engagé d’huile de coude, adouci d’un subtil arôme d’ouverture et de sincérité ? Ce sentiment, les élèves s’apprêtaient à en connaitre les attraits à mesure qu’ils se rapprochaient de cet Univers où tout est Possible. Toutefois, de nombreuses sensations les animaient déjà ainsi qu’un fervent engagement nourri par le projet. « Il est temps de réagir ! » pensaient les uns. «  Il en va de notre survie ! C’est pourquoi nous décidons de nous réunir en ce jour pour débattre des idées qui pourraient changer notre futur »  pensaient les autres.

Les trajectoires de ces différentes planètes rhônalpines, qui à l’origine se sont formées et développées de manière isolées, convergeaient enfin, et promettaient un Big Bang sans précédent : un Agenda des Solutions chanté en chœur par les élèves participants. Une œuvre finale et globale incarnant l’aboutissement issue d’un cheminement collectif des jeunes esprits appartenant à divers territoires de Rhône-Alpes, dans le dessein d’atténuer et de s’adapter au changement climatique. Un portrait de solutions peintes conjointement, une partition composée de concert par une imagination jeune, créatrice et régionale.

S’entrelacent aussi, telles les racines d’un vieil arbre, différents acteurs qui insufflent une dynamique synergique au projet Le Climat C’est Chez Moi : le Rectorat de Grenoble, les témoins remarquables (le Maire Eric Piolle et ses adjoints Fabien Malbet et Vincent Fristot ou encore les experts du climat Stéphane Labranche et Christophe Chaix), le Bon Plan, le Collectif Lieu-Dit, Et Pourquoi Pas, le Club Radio du lycée du Grésivaudan, Securitas, le traiteur Païza. Une luxuriante végétation participative embellie d’efflorescences partenariales, voilà l’essence du projet.

Publicités