Eau

L’article qui suit a été rédigé par les élèves rhônalpins impliqués dans le projet « le Climat C’est Chez Moi » durant la journée de Rencontre des Futurs Possibles le 23 mai 2017

 

Après avoir travaillé un an sur le projet « Le Climat c’est chez moi », nous, spécialistes du bureau d’étude sur l’eau, sommes réunis à l’Institut de Géographie Alpine de Grenoble pour partager nos idées et nos expériences. Retour sur une journée enrichissante et riche en émotions !

Pour commencer au mieux cette matinée, nous avons participé à une conférence afin d’organiser au mieux cette rencontre étudiante et en apprendre plus sur les rôles des principaux acteurs de notre territoire. Nous avons notamment rencontré Vincent FRISTOT et Fabien MALBET , deux adjoints au Maire de Grenoble, responsables respectivement de la transition énergétique et de l’éducation, sans oublier les deux lycéens impliqués dans le projet Alternative 2050. Après un petit quizz climatique testant nos connaissances sur le territoire rhônalpin, nous nous sommes finalement rendus dans nos commissions respectives afin d’exposer nos solutions.

Une fois tous installés, nous voilà partis pour une heure de présentation de solutions toutes plus innovantes et intéressantes les unes que les autres. Parmi les sept solutions, on retrouve toutes sortes d’idées, des plus concrètes – comme la mise en commun de douches ou de toilettes, ou encore la récupération de la chaleur des eaux usées – aux plus surprenantes (voitures fonctionnant à l’eau…). Mais qu’importe : toutes propositions sont bonnes à prendre !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les questions fusent, les interrogations se multiplient et un véritable débat se met en place, mettant en évidence les points positifs mais également les contradictions de chaque solution. Pour se faire, la collaboration est de mise puisque chacun se positionne et argumente pour une innovation qui n’est pas la sienne. Au terme de cette conversation animée apparaissent deux idées qui sortent du lot : APME et Rhône-Algues. Toutes deux destinées à un milieu urbain, ces dernières ont séduit par leur originalité et par leur facilité de réalisation.

L’Aqua Plateforme Multi-énergétique (APME) est, comme son nom l’indique, un espace flottant destiné à accueillir divers loisirs (salles de sport, parc de jeux, …) ainsi que des installations énergétiques renouvelables, comme des éoliennes, des panneaux solaires ou encore des hydroliennes. C’est d’ailleurs le point fort de ce projet : la combinaison de divers espaces attractifs permettant une production énergétique saine et non-polluante. Il est également important de souligner l’aspect social d’une telle installation qui pourrait à long terme instaurer une réelle fraternité entre riverains d’un même quartier.

La deuxième solution choisie, Rhône-Algues, tout aussi interpellante que la première, repose sur la culture sous-marine de deux algues aux propriétés intéressantes : l’une anti-polluante et l’autre… comestible. L’idée est alors de combiner les deux espèces de manière à ce que l’une purifie l’eau du fleuve pour permettre le bon développement de l’autre. Mais bien que cette idée puisse paraître peu ragoûtante à première vue, bon nombre d’entre nous se sont sentis prêts à changer leurs habitudes alimentaires, preuve de la viabilité d’un tel projet !

Au terme de ce débat chacun est sorti enrichi de cette expérience qui nous a permis d’exprimer librement notre opinion, et de nous « battre » pour le défendre. Et c’est en cela que nous ne regrettons en rien notre choix d’être venus ici et d’avoir travaillé tout au long de l’année pour mener à bien ce projet. Aucune déception, que du positif : nous avons tous beaucoup appris !

Bien évidemment, nous espérons que toutes les idées inscrites dans l’Agenda des Solutions puissent voir le jour prochainement. Notre satisfaction n’en sera que plus grande !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités