Qualité de l’air

L’article qui suit a été rédigé par les élèves rhônalpins impliqués dans le projet « le Climat C’est Chez Moi » durant la journée de Rencontre des Futurs Possibles le 23 mai 2017.

Dans le territoire Rhône-Alpes, la question de la qualité de l’air a été soulevée et inquiète une grande majorité des habitants. Malgré une amélioration, comme par exemple les mesures prises pour la préservation de la couche d’ozone, notre mode de vie doit évoluer afin d’améliorer l’air que nous respirons.

En cette matinée du 23 mai 2017, 12 lycéens se sont réunis dans les locaux de l’IGA (Institut de Géographie Alpine) de Grenoble pour débattre et trouver des solutions afin de contrer le réchauffement climatique à l’horizon 2050.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Suite aux présentations des solutions propres à chaque groupe, un débat a été mis en place et animé par deux intervenantes de manière à sélectionner les projets qui respectent au mieux les trois critères suivant : l’acceptabilité sociale, l’innovation et la durabilité. Par un jeu de parole, l’ensemble des 12 élèves ont participé activement au débat en respectant le travail d’autrui.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Exemple d’une fiche solution élaborée par les élèves de la commission air

Parmi les cinq solutions, trois ont été retenues :

  1. People Cloover, un réseau de covoiturage
  2. L’utilisation de l’énergie issue de la méthanisation des matières sèches
  3. Téléphérique autour du lac d’Annecy

Nous les avons choisi car ensemble elles permettent l’intermodalité et une adaptation optimale au changement climatique. En effet, la méthanisation des matières sèches serait une nouvelle énergie durable potentielle pour de nombreux transports, dont le téléphérique et la voiture. Le téléphérique desservirait les communes autour du lac d’Annecy de manière à réduire l’utilisation massive de la voiture et donc de fluidifier le trafic. People Cloover serait un nouveau mode de covoiturage plus local et quotidien de par la possibilité de mouvement pendulaire. Des pôles d’échanges intermodaux seraient mis en place, par exemple au niveau des stations desservis par le téléphérique, afin de permettre aux usagers de passer d’un mode de transport à un autre facilement. Le téléphérique faciliterait ainsi l’accès aux communes au bord du lac d’Annecy et People Cloover assurerait le lien avec le reste du territoire.

Dans un avenir proche, nous aimerions que des élus s’emparent de nos solutions et envisagent de mettre en place ces projets d’ici 2050 afin d’améliorer la condition de vie de chacun.

Publicités